Le soir du 20 juin des affrontements ont éclaté entre les policiers et des manifestants contre l’ordonnance anti-alcool, envisagée par mesure de précaution après le mouvement de panique qui avait fait 1 500 blessées à Turin.

Les manifestants scandant «Nous voulons boire», et «Tout le monde déteste la police», se sont retrouvés sur la place Santa Giulia, à Turin pour se prononcer contre les nouvelles mesures de contrôle de l’alcool. La police a utilisé les bâtons pour calmer les manifestants.

La nouvelle ordonnance interdit la vente et la consommation de l’alcool à partir de 20 h pour éviter la répétition du mouvement de panique qui avait eu lieu après la fin du match de la Ligue des champions de football le 3 juin. Une femme était décédée et environ 1 500 personnes avaient été blessées lors de l’incident.

LAISSER UNE REPONSE