Le Sénégal vient d’enregistrer trois nouveaux opérateurs dans le secteur des télécommunications. GFM, Origines Sa et Sirius Télécoms Afrique deviennent les nouveaux opérateurs virtuels mobiles. Le MVNO (opérateur virtuel mobile), précise le directeur des affaires juridiques et du contentieux au niveau de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (Artp) n’est pas une 4e licence de téléphonie.

Une MVNO est « une société détentrice d’une licence pour l’exploitation d’un réseau de télécoms, mais qui ne possède pas de concession de spectre de fréquences, ni d’infrastructure de réseau propre », explique le Rassemblement des entreprises du secteur des technologies de l’information et de la communication (Restic) à travers un communiqué exploité par Enquête.

L’organisation qui se félicite de l’arrivée des nouveaux opérateurs souligne que « pour fournir ses services, le MVNO passe des accords de service avec les opérateurs détenteurs d’une licence d’établissement et d’exploitation de réseau telecoms, (Mobile network operator), pour acquérir des forfaits d’utilisation de leur réseau qu’il vend ensuite aux opérateurs ».

Les nouveaux attributaires sont le groupe GFM de Youssou Ndour (en collaboration avec la Sonatel), Origines Sa de El Hadji Ndiaye (avec Expresso) et Sirius Télécoms Afrique de Mbackiyou Faye (avec Tigo). Les licences ont été attribuées à 400 millions pour GFM et 300 millions chacun des deux autres.

Selon l’Artp, l’ouverture des dépôts a eu lieu le 6 juin dernier. 23 entreprises avaient retiré le dossier de candidature mais finalement seules 11 parmi elles ont déposé. Il s’agit de Sirius Telecom Afrique, Origine Sa, Oumou Leader Distribution Equipement, Vectone Mobile Sa, CCBM, Africa Access, GFM, Starlog, Wiss Africa, Wotel et la Poste. Après l’ouverture des plis, deux ont été éliminés avant que les trois susmentionnés ne soient retenus.

 

Auteur: – Seneweb

LAISSER UNE REPONSE