Agée de 54 ans, Véronique Robert avait effectué plusieurs reportages en Irak, notamment pour Paris-Match. Grand reporter, elle était de retour à Mossoul pour l’émission « Envoyé Spécial » de France Télévisions.

Une disparition « cauchemardesque » réagit Christophe Deloire de l’organisation Reporters sans frontières, interrogé par RFI. « On savait qu’elle avait été gravement atteinte lors de l’explosion de la mine à Mossoul. Elle avait été transférée sur une base américaine à Bagdad où elle avait été opérée par un chirurgien français.

Elle avait été transférée la nuit précédente à l’hôpital militaire de Percy près de Paris et hier ses proches disaient qu’elle allait mieux, que son état de santé s’était amélioré. Il y a quelques jours, le pronostic vital n’était plus engagé. Donc une grande amélioration semblait se dessiner et puis ce matin, c’est cette terrible surprise ».

Trois journalistes ont été tués par l’explosion de cette mine: le Français Stéphan Villeneuve et l’Irakien Bakhtiyar Addad. Samuel Forey, un troisième journaliste français qui les accompagnait a été blessé légèrement.

LAISSER UNE REPONSE