On croyait Franck Timis hors du pétrole sénégalais avec la vente de ses actions à Komos, sur les permis de Cayar et Saint Louis off shore. Que nenni, le business man austral-roumain a toujours la main bien trempée dans l’or noir sénégalais. Détenteur de90% des parts du permis sur le bloc Sénégal , Offshore Sud Porfond (10% restant à Petrosen), sa société African Pétroleumm  sans capacité financière et expérience pour faire les travaux requis, mais qui ne veut pas perdre son permis comme sur Rufisque Offshroe , cherche un partenaire pour lui refiler 70% de se sparts. Et elle aurait déjà trouvé un accord avec la britannique Cairn Energy avec qui il négocie depuis avril et qui opère déjà avec succès dans la même zone écrit le journal Les Echos.

LAISSER UNE REPONSE